09 janvier 2007

Sauvez la forêt

J'ai pas pour habitude de me plaindre des méfaits de la bureaucratie, mais faut pas non plus exagérer! Ce matin, j'ai dû envoyer un questionnaire, un code de déontologie lu et signé, ainsi qu'une photocopie de ma licence. Cela en réponse à un courrier que j'avais reçu chez moi de la part de ma faculté (Sciences Sociales et Politiques). Pas de quoi péter un plomb me direz-vous. A première vue non, mais si on y regarde de plus près:

  • On me réclame une photocopie de ma licence, alors que la première chose qu'on m'a dite lorsqu'on me l'a donnée c'est que je pouvais en obtenir une autre auprès de ma faculté si je la perdais.
  • On me fait signer un code de déontologie après 4 années passées dans cette université: j'en déduis donc qu'avant j'étais autorisé à faire du copier-coller à tout bout de champ sans mentionner mes sources.
  • J'ai reçu un courrier à mon domicile dans lequel on me demande où j'habite.
  • Ce courrier m'a été envoyé par ma faculté, et on m'y demande dans quelle faculté je suis inscrit.
Bref, je pose une question: comment se fait-il que des revendeurs de viagra du Myanmar ont mon adresse e-mail, alors que mon université me demande comment je m'appelle?

17 commentaires:

lµdivine a dit…

c'est pas à cause des accords de bologne qu'il faut signer un code de déontologie? je crois qu'on vient d'y basculer depuis cette année non?

Julien a dit…

Mouais, je sais pas. C'est un truc bien inutile qui ne doit pas servir à grand chose qu'à faire des piles de papier en tous cas!

Lavomisse a dit…

Je pense que ta fac vient de ratifier le principe de Peter, voilà tout.

J'aurais hésité entre un rire fatigué et un rictus résigné en ouvrant ce courrier. ;)

arpenteur a dit…

si j'avais un peu de temps à perdre, et j'en ai forcément vu que j'ai un blog, je répondrai aux questions en faisant un petit collage des infos qu'ils ont déjà :
- genre ta licence, ils l'ont
- photocopie de l'enveloppe sur laquelle figure ton adresse
- photocopie de leur papier te demandant où tu es inscrit chez eux
Et une petite remarque sur l'écologie (papier, essence du vélomoteur du facteur, encre, etc), car je crois que c'est ce que tu étudies dans cet fac...
Mais finalement à quoi bon...

Julien a dit…

Lavomisse: je n'aurais pas utilisé meilleure référence!

Arpenteur: l'idée est séduisante! Comme j'ai malheureusement le sentiment que ce n'est pas la dernière fois que j'ai affaire à une telle bêtise administrative, j'y repenserai le moment venu!

facto a dit…

En fait tout ca s'explique tres bien :
Ils sont trop cons pour faire des photocopies.
tu comprends : aller chercher un dossier, ca veut dire aller dans un autre bureau que le sien, chercher une photocopieuse qui a un tonner en état de marche, sortir la feuille du dossier. Photocopier; Recommencer parce qu'il s'est trompé de document. et pis piouuuf trop d'affort, il va se griller une cigarette dans le bocal fumeur, retourne au bureau, se souvient plus de ce qu'il était venu chercher, repars à la photocopieuse, se rend compte qu'il a oublié le dossier dans le bocal fumeur. Là il est 11h02 et il faut partir en pause déjeuner.
Desolée pour celui qui se destine à une carrière de fonctionnaire je suis un peu enervée après la profession.

Julien a dit…

Facto, si j'étais méchant j'irais jusqu'à penser que tu es toi-même dans l'administration de mon université...mais je vais me contenter d'être admiratif devant le brio avec lequel tu décris le dur labeur de ces gens!

Adrien a dit…

Si ça peut te rassurer, je n'ai balancé personne aux gens du Myanmar...

Julien a dit…

Quand tu as fait ta commande tu veux dire?

facto a dit…

Si tu étais méchant tu m'aurai traitée de technocrate.

En attendant pour avoir été universitaire et quelques peu observatrice (et souvent à mes dépends) l'exercice fut aisé.

Julien a dit…

Aisé, aisé...ne sois pas trop modeste Facto! Observer la connerie des gens qui nous entourent est un exercice peu évident, principalement parce qu'on fait souvent partie du sujet observé (mais pour ma part je fais semblant que c'est pas le cas)!

facto a dit…

Je suis à moitié d'accord : on est effectivempent le con de quelqu'un d'autre comme le dit l'expression courante. Cependant on peut faire partie d'une autre catégorie de "cons", s'observer, critiquer. En général le bipède est assez fortiche pour ça (et ça ne me dérange pas outre mesure)

Le grand Meaulnes a dit…

Un type à l'administration de l'UNIL a certainement eu le besoin de justifier son poste. Pour ce faire il a proposé à ses chefs cette magnifique débauche de démarches administratives... Aux dernières nouvelles, le nom du type circule pour un prochain avancement...

Lavomisse a dit…

Bon, puisque quelqu'un a prononcé le mot 'UNIL', autant vider son sac: j'ai moi-même fréquenté cet établissement, au B1.

On avait un adjoint de faculté qui faisait sécher ses slibards sur sa lampe de bureau (attention, je ne te parle pas du joli slibard CK bien taillé, non, mais du tue-l'amour blanc qui arrive au nombril).

Et c'est véridique. Il avait une lampe de bureau plate. Avec un slip dessus.

Ah, pis il était raciste, aussi, l'enfoiré

Voilà l'image que je garderai de l'administration de l'UNIL...

lu a dit…

Ca me fait penser à ce qu'on peut lire sur le panneau affichant les heures d'ouverture du bureau des polycopiés au b2 : "lundi : ouverture de 8h à 11h (9h30: pause café)"
Travailler trois heures de suite sans pause c'est si dur que ça ?

nelly-nikaly a dit…

cela ne me choque guère...
le pire c'est quand tu n'es pas Suisse, quel bordel, pas de travail sans permis, pas de permis sans travail, pas d'appartement sans permis et pas de travail sans appartement...
puis pour s'inscrire en fac... toutes les notes à partir du bac, en détail, des photos, des lettres, bla, bla, un cv, une lettre de motivation et tout cela pour payer moins cher la cantine... bientôt ils vont demander les bulletins de l'école primaire, histoire de savoir si tu sais écrire et lire, puis par la suite tu as droit aux mails spams, viagra et compagnie...

nelly-nikaly a dit…

ps, suis presque fonctionnaire et je vous promets: je fais la subversion... en commencant par apprendre le bon fonctionnement d une photocopieuse...