25 octobre 2006

De retour aux affaires


Hier soir, j’ai eu une séance d’information à propos de mon DESS (ce n’est même pas la peine d’y penser, non, je n’en re-expliquerai pas une énième fois la signification) en globalisation, régulation sociale et développement durable. Ce fut une soirée pleine de découvertes, pas nécessairement à propos de ce que j’espérais mais tout de même très intéressantes.
J’ai pu constater que nous étions très peu nombreux. Nous sommes à vrai dire 13 (15 si deux malgaches obtiennent leurs visas à temps), ce qui me laisse à penser qu’il y a eu effectivement une sélection sur la base des dossiers que nous avons dû envoyer. Du moins, je me complais dans cette idée arroganto-élitiste, on sera bien avisé de ne pas détruire mes illusions hellénistes. J’avoue qu’ « hellénistes » n’a que très peu de rapport avec mon propos, mais ça sonne bien et il me fallait un adjectif pour aller avec « illusions ».
Mes camarades justement, parlons-en. Ils m’ont l’air sympathiques. Si l’on en croit la proportion de femmes (quasiment deux pour un homme) et le fait que ce matin dès le 2e cours, 10 personnes sont arrivées en retard, je dirais qu’il s’agit bel et bien d’un programme de sciences socio-politiques. Ce qui me ravit au plus haut point.
Quant à mes profs, ce sont…des profs ! A la séance d’information, on a assisté à une sorte de concours lors de la présentation de leurs programmes respectifs. C’était à celui qui citerait le plus d’accords ou de protocoles internationaux. Avec un bonus s’ils pouvaient mentionner la date. Un peu de masturbation intellectuelle ne pouvant pas faire de mal, je ne leur en tient pas rigueur. D’autant qu’il y avait un excellent niveau d’apéro après la séance…
Bref, je me réjouis de me plonger pleinement dans ces cours afin d’étudier la globalisation, le développement durable ou encore de commencer mon stage dans une organisation internationale.
Je profite de ce billet pour m’excuser de mon absence intempestive, mais je n’ai plus Internet chez moi. Je publie donc sur ce site au gré de la tolérance de ma copine à me recevoir chez elle. Il est évident que loi de Murphy oblige, la panne d’Internet est tombé au moment où j’en ai le plus besoin pour mes études. J’ai malgré tout bon espoir que les choses reprennent leur cours normal et qu’ainsi l’église soit remise au milieu du village…global (à ma décharge, ça n’est pas de moi).

5 commentaires:

bulle de savon a dit…

y en aura des rebondissements ces prochains mois lol
je suis vraiment contente de voir le chemin que tu prends en lien avec tes études et surtout ta personnalité " cachée "
continues seulement et bonne chance pour la connexion!

Adrien a dit…

Héhé je t'avais dit que tu allais pas t'ennuyer avec les profs que tu as!

Julien a dit…

Merci m'sieurs-dames! C'est vrai qu'il y a de quoi s'occuper pour cette rentrée!

M'dame Jo a dit…

Eeeeh, mais il y trouvé une copine!
(ouais, c'est tout ce que je retiens de ce post, oui, sorry)

J'ai loupé quelques épisodes, ou bien?

Julien a dit…

Tu n'as pas vraiment loupé des épisodes M'dame! Ca ne fait que deux mois et demi qu'on est ensemble et c'est vrai que je n'avais pas encore évoqué la chose. J'aurais pu faire un post à la gloire de sa beauté, de son intelligence ou de sa douceur, mais je me suis dit que ça n'aurait pas sa place sur ce blog!