23 février 2006

Discrimination, ghettoïsation ou recensement?


"L'office HLM de la ville de Saint-Etienne est accusé d'avoir traité des demandes de logement selon des critères ethniques. Dans un rapport remis en juillet 2005, la Mission interministérielle d'inspection du logement social (Miilos) juge "anormal" que Métropole Habitat, un office public d'aménagement et de construction (OPAC), propriétaire de plus de 7 200 logements, ait mis en place "une politique de peuplement (qui) se résume à cibler les attributions pour l'essentiel sur l'origine ethnique des demandeurs".

Voila ce qu'on peut lire dans Le Monde du 21 février. Que penser de cette façon de faire? Ce sont des pratiques discriminatoires conclut la Miilos. Son but est de promouvoir la "mixité sociale" et de" rééquilibrer le peuplement" rétorque le président de l'OPAC, arguant que "les petits appartements ne peuvent pas être attribués aux familles nombreuses, qui sont souvent d'origine étrangère".
J'avoue ne pas savoir qui croire. En Suisse, on veut faire payer des primes d'assurances plus élevées à certains conducteurs selon leur nationalité, qui est retenue comme un facteur de risque plus ou moins important. Il est possible que les renseignements utilisés par l'OPAC sur l'"ethnicité" des ses clients le soit à des fins discriminatoires. D'un autre côté, il est tout à fait envisageable que l'étnhie ne soit qu'un critère socio-démographique de plus, au même titre que l'âge, le sexe, la profession, etc.
Comme quoi, on ne peut pas aborder un sujet sensible sans voir la levée de boucliers des associations y relatives.

5 commentaires:

Adrien a dit…

Dans le même genre de sujet, je pense que vous avez tous reçu le matériel de vote pour les éléctions communales (canton de Vaud). J'ai été frappé de constater que comme je ne connais absolument pas les candidats, je me base sur 2 critères: l'orientation politique et... la profession! N'est-ce pas discriminatoire? (dans une moindre mesure je regarde le nom ensuite. Ca m'embêterait assez qu'un suisse-allemand vienne changer la politique fiscale de ma commune...) Et vous vous faites comment?

Julien a dit…

Moi je ne vote pas lorsqu'il faut élir des gens, précisément parce que je n'ai aucun idée de qui ils sont et que si je votais, ce serait sur l'unique critère de la "bonne tête".

Maye-Linn a dit…

Suis pas sur Vaud moi, mais quand il faut élir des gens, soit je vote pas, soit c'est au parti.

Anonyme a dit…

J'aime pas les critiques contre les suisses allemand

Adrien a dit…

Il n'y a pas de critiques contre les Suisse-allemands mais une allusion à un fait politique récent créé par un politicien vaudois à Sarnen...