19 février 2006


La pire chose qui puisse arriver à un parti d'opposition est d'accéder à la gouvernance...Aujourd'hui Mahmoud Abbas a inauguré le nouveau parlement dominé par le Hamas. Il a plaidé pour un règlement négocié du conflit avec Israël et appelé le monde à ne pas "punir" les Palestiniens après la victoire du mouvement islamiste.
Les interrogations à propos de l'influence sur le conflit Israelo-Palestinien de ce nouvel état de fait sont nombreuses. De mon côté, je me dis que le Hamas devra forcément mettre de l'eau dans son vin. On ne peut pas gouverner en utilisant les méthodes qui ont été les leurs jusqu'à présent. Ils vont se retrouver obligés de négocier, de faire des compromis, etc.

Il arriverait la même chose à Le Pen s'il accédait au pouvoir. Sa force tient dans le fait qu'il est en position de critiquer le gouvernement en place en promettant que lui ferait mieux. Mais s'il devenait le gouvernement, on se rendrait bien vite compte qu'il n'a pas de solutions meilleures à proposer.

Et je suis persuadé que Blocher est nettement moins "extrême" depuis qu'il est devenu conseiller fédéral...

3 commentaires:

susana a dit…

... cela dit Hitler a bien réussi pendant quelques temps et il en a fait des dégâts, alors je reste sceptique!

Adrien a dit…

Honnêtement qu'est-ce qui différencie l'élection d'anciens généraux à la tête du gouvernement qui n'hésitent pas à faire l'usage de la force de l'éléction d'un parti tel le Hamas.

Dans les 2 cas, ce sont des chefs de guerre déterminés à user de la force si nécessaire et qui ont été élus démocratiquement. De plus, pourquoi les actions des uns sont considérées comme "terroristes" alors que les autres pas? Le terme "Terroriste" n'est-t-il pas issu de "terrorisme", ce dernier signifiant faire/propager la terreur/la peur?
Or les actions des 2 camps visent essentiellement des civils qui vivent terrifiés...

Anonyme a dit…

Il me semble que le FN, dans les rares villes où il est accédé au pouvoir, n'a pas vraiment fait preuve de modération...

Blocher ne me semble pas tellement pratiquer le consensus non plus...

Cela dit, c'est clair que les gens se rendent vite compte que le parti en question n'a pas de solution miracle...