20 février 2006

Démenti


Ce blog est à peine né que déjà les quelques usagers protestent. La censure serait de mise! On peut effectivement lire toutes sortes de protestations dans les commentaires sur l'article intitulé "Insécurité, papillon et Tyrannosaure".
Les commentaires seraient soumis à approbation avant d'être publiés! On tente de faire taire des dissidents! Certains visiteurs seraient retenus prisonniers dans un cyber-goulag! Pour dissiper toute rumeur, il convient d'établir clairement les faits. Oui, les commentaire sont soumis à approbation avant parution. Non, l'organe chargé de cette difficile tâche n'est pas un obscur Politbüro possédant des camps en Sibérie ou à Cuba. Et non, à l'heure qu'il est, aucun commentaire n'a été censuré.
Ce blog reste ouvert à toute critique. Le sondage nécessaire vous permet de donner votre avis en toute anonymité. Altermondialistes, guévaristes, zapatistes, dissidents birmans, séparatistes jurassiens et mécontents du menu de la cafétéria, manifestez-vous dans cette tribune qui vous est offerte...

13 commentaires:

Adrien a dit…

Mais il n'y a pas de camps à Cuba! A part ceux pour touristes à Varadero qui s'apparentent à des all-inclusive... ;-)

Caro a dit…

Julien? Je t'adore MDR!!

Julien a dit…

Mon pauvre Adrien, tu t'es vraiment fait endoctriner lors de ta visite là-bas...tu l'as bien appris par coeur le petit livre rouge qu'ils t'ont donné?

Maye-Linn a dit…

Adrien, t'as jamais entendu parler de Guantanamo? Ok c'est une prison sur le sol de la base américaine. Mais n'empêche que ça ressemble plus à un camp qu'à autre chose. J'admets que je ne sais malheureusement pas si c'est considéré comme sol américain ou cubain. Reste quand même que c'est dans le pays!

Maye-Linn a dit…

Après quelques petites recherches, le sol de Guantanamo est bien cubain. C'est un terrain loué par les USA depuis 1903. (source Wikipedia)

Adrien a dit…

Merci pour ces petites précisions que je savais déjà sur Guantanamo. Apparement le "bail" devrait échoir dans quelques années. Pour ce qui est des camps je ne les nie pas il doit sûrement en avoir mais la propagande américaine et médiatique tend à faire croire qu'ils sont bien pire qu'ils ne le sont vraiment. La Corée du Sud est bien pire mais que pensez des USA, Anglais et autres nations qui font usage des mêmes pratiques tout en le niant ou se basant sur un prétexte très discutable lorsque des attrocités sont mis à la lumière du jour?

Maye-Linn a dit…

Commettre des atrocités sans s'en cacher, ou en commettre en le niant... Les deux sont horribles (et même plus... je trouve pas le mot adéquat). La seule différence, c'est qu'il y en a qui sont un peu moins malhonnêtes que d'autres.
De toute façon le monde est pourri, et c'est bien dommage (à prendre comme un coup de gueule passager. Je l'aime bien quand même ce monde... il a aussi de bons côtés qui valent la peine).

Julien a dit…

Personnellement, je pense que les pires sont ceux qui s'offusquent publiquement et officiellement des actes de leur ennemi tout en pratiquant la même chose. Et des comme ça, il y en a aussi bien en Occident qu'ailleurs...

Adoré Dousuraz a dit…

c'est pas pour dire, mais le personnage sur la photo me fait penser à mon prof de Japonais en beaucoup plus gros et beaucoup moins commode.
Et en passant sympa ce blog ;)

Helvetius a dit…

Jean-Paul Sartre, 1953:"La liberté d'expression en URSS est totale"

A bon entendeur, Salut (Jésus)

Julien a dit…

Et bien Adoré, apparemment ton prof de Japonais mène une double vie et entre deux cours il exerce sa dictature sur la Corée du Nord...c'est toujours bon à savoir! Meci pour ton message!

Adoré Dousuraz a dit…

Il me semblait bien que c'était Kim Jong, ce sacré plaisantin; j'ai pas osé le dire de peur de dire une ânerie. Bon ben la thèse de mon prof de Jap dictateur tombe à l'eau puisqu'il est Japonais et pas Coréen...
Un jour sur mon blog il y aura une photo de mon prof en train de danser du Kabuki comme preuve de son innocence...

Maye-Linn a dit…

On attend la preuve avec impatience ;-) (enfin je dis on, moi en tout cas lol)