09 septembre 2006

Business in the front...



...party in the back!

Vous l'aurez deviné, le présent article est consacré à cette magnifique coupe de cheveux qu'est le "mullet". Aussi appelée "Valaisanne" par les Suisse et "Coupe de Suisse" par les Valaisans. Personnellement, j'appelle ça une valaisanne, mais je ne sais que trop bien d'où vient une grande partie de mon lectorat et ne saurais ainsi lui manquer de respect.
Cette coupe consiste à avoir les cheveux courts sur le devant et le dessus, et long dans la nuque. Ou, en d'autres termes et pour reprendre ceux du titre, sérieux devant et n'importe quoi derrière.
Qu'on ne se méprenne pas, je n'ai rien contre les cheveux longs. Ni contre les courts d'ailleurs. Mais j'ai un sérieux problème avec le mélange des deux. Honnêtement, comment est-il possible de se faire une pareille coupe de cheveux? A la suite d'un pari ok. Mais sciemment et volontairement? Les hypothèses sont nombreuses:

  • Restes d'une enfance traumatisée par le sadisme d'un coiffeur qui laissait quelques mèches pousser à l'arrière. Mais si, vous aviez tous au moins un pote comme ça à l'école. C'était peut-être même vous le pote en question.
  • Admiration sans faille pour Lorenzo Lamas, maisenmêmetempsçafaitchierdesecoiffercommeunegonzessetous lesmatinsetjeteparlepasdelafacturedeshampoing alors du coup, on fait le strict minimum.
  • Nelly Wenger conseille les salons de coiffure.
  • Basse (et assurément vaine) tentative de séduire les femmes en jouant précisément sur ce côté "sérieux mais sauvage à la fois". Au delà des moqueries, espérons tout du moins que ces gens rencontreront leur Dalila rapidement.
  • Blocage au début des années 90 et sur la période "supporter de l'OM et de Chris Waddle".
  • Cécité.
Il est vrai que si ces différentes hypothèses paraissent probables, il me semble que je me trompe sur un point: il n'est pas nécessaire d'aller chez le coiffeur pour faire ça. On peut la faire soi-même. Ou par sa maman. Ou sa fiancée. Ou des enfants en bas âge. C'est peut-être bien en cela que tient la popularité aussi grandissante qu'absurde de cette coupe de cheveux...

8 commentaires:

Adrien a dit…

J'ajouterai sale blague d'une bande de potes lors d'une soirée bien arrosée que la malheureuse victime n'a pas bien supportée et s'est assoupie! (c.f. vidéos sur break.com)

lµdivine a dit…

je vous prpose de monter un gang. un peu comme le front de libération des nains de jardin mais on l'appellerait le front de libération des valaisannes. prêt? sortez vos tondeuses!

Julien a dit…

Adrien, ça sent le vécu tout ça...
Ludivine, moi j'en suis de ton gang! C'est quand tu veux!

Adrien a dit…

Je ne me suis jamais endormi lors d'une soirée! Par contre, avec un pote ça nous est arrivé de dessiner sur quelqu'un qui avait un peu trop forcé pendant la soirée...

Coco Fréd a dit…

Aaaah la belle coupe qui sent le fromage à raclette et la malvoisie! Il faut y ajouter un boque ou une moustache tombante. Je pense que cette coupe a une utilité pour le vacher, par exemple, car elle lui protège la nuque des rayons solaires, mais en même temps, elle est courte et permet d'avoir moins chaud. De plus, d'entretien facile, elle ne coute pas cher. Non?

lµdivine a dit…

fréd: non.

bulle de savon a dit…

tu trouves cela absurde, pourtant tu ne peux détenir la vérité du moins pas plus qu'un autre... alors contentes-toi de dire que ca ne plaît pas et pourquoi cela ne te plaît pas... that's it :P

tiens p-e que certains mangas te feront changer d'avis... et cette photo elle est trop caricaturale du mélange des deux coupes... c'est plus subtil que ça...

et puis je suis p-e trop sérieuse ce soir lol

Julien a dit…

Mais si Fréd, mais si.