15 septembre 2006

Road bad trip


J'ai (re)fait quelques voyages en train ces derniers jours. Ca a été l'occasion pour moi de me rappeler un phénomène particulièrement désagréable. Bon, bien évidemment, des phénomènes désagréables, on en voit plusieurs lorsqu'on prend le train, mais celui-ci est particulier.
La technologie moderne fait que l'on dispose de nombreux moyens de s'occuper dans les transports publics. Jeux vidéos portables, téléphonie mobile, etc. Il paraît même que certains vont jusqu'à discuter avec d'autres humains, mais ça, c'est de la musique d'avenir. Je pense que le moyen le plus utilisé reste le simple fait d'écouter de la musique. Moyen dont je suis un fervent supporter et auquel j'ai recours très souvent. Cela dit, j'ai pu me rendre compte que je ne l'utilisais semble-t-il pas de la bonne façon.
En efffet, pour généraliser, on peut dire que ce type de média est composé de deux parties principales: le lecteur lui-même et les écouteurs. Et j'avoue avoir naïvement pensé que les écouteurs étaient destinés à ne faire entendre la musique qu'au seul possesseur dudit lecteur. Erreur, terrible erreur. Pour peu qu'on ait un appareil suffisamment puissant et une totale absence de respect pour ses propres tympans, on peut faire profiter tout le wagon de ce que l'on écoute.
Car oui, là aussi mon jugement était erroné: je croyais bêtement que lorsque je n'ai pas envie d'écouter de la musique dans le train, je peux ne pas en écouter. Pauvre imbécile, bien sûr que non! On trouve toujours des jeunes gens bien intentionnés pour vous faire découvrir de nouveaux horizons musicaux. C'est aussi une spécialité de ce phénomène: on n'entend jamais des trucs que l'on aime bien. En tête de liste du hit-parade de l'Inter-City, on trouve une sorte de rock-hard-metallo-trash finlandais ou le dernier rappeur français clamant que la cité elle a plein de problèmes. J'ajouterai encore que grâce à la loi de Murphy, si l'on entend une chanson vraiment ignoble, il y a fort à parier que ce sera la préférée de votre ami DJ-2e classe et qu'il la passera en boucle.
Pour terminer cet article, je remercierai encore les fabricants de téléphones portables qui ont eu la bonne idée de les doter de hauts-parleurs assez puissants pour que les utilisateurs puissent se passer d'écouteurs et ainsi nous faire pleinement profiter de cette cacophonie inachevée.

13 commentaires:

Maye-Linn a dit…

Ahhh je te comprend tellement !

Coco edouard a dit…

Et hélas c'est un phénomène qui tend à se répendre comme une traînée... de poudre! Voyons. Poudre qu'il faudrait foutre dans le cul de ces pollueurs d'espace sonore afin de les voir exploser sur la place publique.
Je m'emporte là, non?

lµdivine a dit…

comme je partage ta consternation! l'autre jour on a eu droit à du son stéréo: latino sur la gauche et rap de tiroir caisse sur la droite...

Julien a dit…

Content de voir que mon article a trouvé un écho favorable, si je puis dire!
Je ne crois pas que tu t'emportes tellement que ça Edouard. Je propose même que l'on en choppe un et qu'on l'attache dans un endroit bien visible. L'exhibition d'un suplicié au pilori, il n'y a rien de tel pour faire comprendre à la populace comment il sied de se comporter...

coco Fréd a dit…

Dans le temps, on voyait des jeunes se promener avec des radios sur les épaules et le dernier Benny B à l'intérieur. Maintenant, les jeunes, oui le plus souvent ce sont des jeunots, écoute leur musique avec les natels et ça m'énerve de les voir se dandiner avec leurs jambes à moitié pliées, leurs pieds traînassant, leurs pantalon dans lequel ils risquent de s'encoubler.... malheureusement ils ne s'encoublent jamais et même si ça arrivait, le tsol ne passerait pas au même moment.
Par contre constat tragique, une jeune fille s'est fait shooter par le LEB et si elle avait écouté sa musique depuis son natel et bien rien ne serait arrivé, car elle aurait entendu le train arriver... comme quoi ça a un avantage.

Adrien a dit…

Au moins tu n'as jamais eu droit à une musique orientale il me semble avec des gens qui tellement captivés se sont mis à chanter

Julien a dit…

Ta remarque me paraît judicieuse Fréd, c'est dommage que les jeunes ne s'encoublent pas à ce moment précis. Par contre, rien ne t'empêche de les "faire s'encoubler" lors du passage de ce fameux TSOL...
Adrien: sache que j'ai par contre eu droit à un blanc qui se prenait pour un black et qui écoutait à tue-tête une sorte de Gospel-hymne à la joie chrétienne, c'était pas mal non plus!

bulle de savon a dit…

c'est très parlant, vous faites une bonne équipe les bloggeurs, entre l'humour de julien décrivant à merveille une situation dont il veut mieux tourner en dérision et la remarque de Fred tout à fait humaine qui émet un autre angle de vision tout aussi intéressant bien que triste... en ce qui me concerne je me passerai aussi de certains sons LOL

coco fréd a dit…

Les pets?

bulle de savon a dit…

non, ça ce serait plutôt les odeurs !

Julien a dit…

Qu'est-ce que c'est que ce cirque sur mon blog?! Je pars à peine plus de 24 heures et voila que tout devient du n'importe quoi ici!

bulle de savon a dit…

il faut installer un vigi-pirates pour les commentaires!

Julien a dit…

Ouais, je vais mettre du scotch...