24 avril 2006

Moi aussi je peux

"Des bloggers dévoilent en avant-première le programme du Paléo" titrent les journaux d'aujourd'hui. "Sacré coup de pub!" ai-je pensé. Ils ont dû avoir 8'000'000 de visites. Comme je ne suis pas né de la dernière pluie, moi aussi je vais faire ça pour attirer du monde sur mon blog.
C'est donc avant tout le monde que je vous communique le programme de l'entraînement de mes juniors mercredi soir:

  • 17h30-18h00: échauffement avec jeu dans un terrain de 30m; 2 équipes, passes avec les mains, 10 passes donnent un point; puis même jeu mais avec des buts, on marque de la tête.
  • 18h00-18h30: exercices analytiques sur le thème du jour, les tirs. Divers schémas avec à la conclusion un tir ou une volée.
  • 18h30-19h00: brésilienne dans le terrain de 30m, des équipes de 3 + un gardien.
  • 19h00-19h30: entraînement spécifique pour les coups-francs.
Les divers exercices seront entrecoupés par des exercices d'étirements et de musculation, selon le DVD de l'ASF.


Voila, il ne me reste plus qu'à attendre l'afflux de millions d'internautes en quête de primauté et de "news" exclusives...

5 commentaires:

dominique a dit…

Ok Julien, on va t'aider: "brésilienne dans le terrain de 30m, des équipes de 3 + un gardien", peut-on traduire cela par un mot comme, là il m'échappe, un truc dans le genre "bandeboum"?

Adrien a dit…

Et bien ça a l'air de marcher car tu as une visite du Brésil apparement!

Est-ce que vous enseigner la touche finale de Carsten dans les 16 mètres?

Julien a dit…

Ca peut se traduire par "mourir sur un petit terrain en ayant frappé au but et taclé le plus de fois possibles".
Bon il est effectivement probable qu'en ayant fait un post avec le mot "brésilienne", j'aie attiré beaucoup d'internautes à la recherche de travelo sur Google...
Voila, c'était la "minute à stéréotype" bête et honteuse...je le referai plus.

caribou a dit…

Faut pas oublier de les entraîner à la chute simulée! C'est toujours payant!

Julien a dit…

La simulation...tout un programme! A 8 ans, je faisais expulser un joueur qui ne m'avait pas touché, et depuis une grande histoire d'amour est née. Maintenant encore, et ce malgré mon recul sur le terrain, je mets toujours la pression sur les attaquants à grands coups de cris et de vols planés à en faire pâlir Inzaghi!