22 avril 2006

Si Maslow avait été journaliste...


Etonnant comme les sujets des premières pages des journaux peuvent fluctuer. Il est rare que l'on ait le même deux jours de suite. L'actualité est-elle à ce point dénuée de continuité? Je ne crois pas. Par contre, je soupçonne qu'il existe une sorte de hiérarchie secrète entre les différents événements. Comme si les journalistes avaient établi tacitement une liste de priorités en fonction d'un certain ratio pondéré par les occurences médiatiques desdits événements. Certes, ils ne l'ont certainement pas pensé ainsi, tacitement, ratio, pondérer et occurences sont des mots rarement utilisés dans le milieu journalistique de nos jours. Cela étant, je crois distinguer une hiérarchie des priorités journalistiques.

Si l'on prend les quelques dernières semaines, et aussi loin que je m'en rappelle, il y a tout d'abord eu la menace de 3e Guerre Mondiale suite à l'affaire des caricatures. Tout le monde était aux abois, la planète menaçait d'exploser.
Mais, à en croire les journalistes de notre belle région, on a trouvé encore pire. Deux canards ont attrapé un rhume et en sont morts. Sur la rade de Genève en plus! Bon finalement on nous a appris qu'un des deux n'était pas malade, mais quand même! A choisir entre ça et une guerre nucléaire, Le Matin, bleu ou orange, a vite choisi son camp. C'est ainsi que la grippe aviaire a supplanté les émeutes anti-caricatures dans la presse helvétique.
Pouvait-on imaginer encore pire? C'est difficile à croire mais la réponse est oui. Les étudiants français sont en grêve. Voila qui menace notre paisible vie helvétique encore plus qu'une Guerre Mondiale ou qu'une pandémie à en croire les placards de la presse romande. Il faut comprendre, c'est juste à côté de chez nous, ça fait du bruit, les trains sont en retard à Genève, etc. Et puis les jeunes sont tous de dangereux délinquants potentiels. Si ça se trouve, ça va faire comme en 68 et on va se retrouver avec plein d'ersatz de Cohn-Bendit sur les bras.

Voila, il n'en faut pas beaucoup pour comprendre le fonctionnement des grandes réactions de notre région, les priorités sont établies très clairement...Pour rendre ma réflexion complète, il serait malheureux d'oublier les événements récurrents qui fixent des repères ponctuels, faciles à repérer pour nos amis journalistes. Des événements qui passent avant tout du fait de leur importance et de leur pertinence. L'anniversaire de la reine, le retour de Loana à la télé, la Nouvelle Star, et la course contre la relégation des clubs romands dans tous les sports possibles et imaginables.

4 commentaires:

biquettecrepesuzette a dit…

... c'est vrai qu'en ce qui concerne la presse on est tout de suite bcp plus intéressés parce que si passe près de chez nous qu'ailleurs... le " nous " passe avant les " autres " et quant au retour de Loana, par exemple, c'est parce que la presse se rend compte que malheureusement c'est ce genre de petits détails insignifiants qui vendent le plus car la majorité des gens n'ont pas envie de s'inquiéter, de se prendre la tête; ils veulent se reposer " l'esprit "...

Adrien a dit…

Etonnement ta conclusion reprend le sujet du 19 mars posté sur ce blog. Te lancerais-tu également dans les débats "récurrents pour fixer des repères ponctuels, faciles à réperer"?

Si tel est le cas, tu as au moins le mérite de prendre des sujets plus intéressants que la dernière conquête de Demi Moore ou la nouvelle couleur de cheveux de Madonna...
Néanmoins tu devras certainement avoir un genre d'image, une icône mémorable au premier venu pour s'identifier au sujet, l'image du 22 avril étant une possibilité

Julien a dit…

Tiens c'est vrai, ça reprend le sujet du 19 mars, faut croire que je suis rouillé...
Bon, moi je crois que la conquête de Demi Moore pourrait faire un sujet intéressant. Ashton Kutcher...ça doit être le type le plus bête du monde! Déjà que par rapport à son âge il est jeune pour Demi Moore, en plus il est vraiment puéril!

caribou a dit…

Oui, mais en page 71 du télé top matin Madame Imhof-Wiget pense que son fils ressemble à Kiefer Sutherland.

Sale réactionnaire ;-)