16 mai 2006

Kuhn-Domenech: le choix


Ca y est, les listes des 23 sélectionnés pour la coupe du monde sont tombées. Plus ou moins à pic. Des surprises et des déceptions de part et d'autre. Les choses ont été plus ou moins bien faites par les sélectionneurs: certains ont gardé leur crédibilité, d'autres ont perdu le peu qu'il leur en restait. Suivez mon regard...
Dimanche matin, sur TF1, Domenech nous bassine pendant une heure avec ses grands principes et ses lapalissades ("ça n'a pas été facile, il y aura forcément des déçus, cette liste ne va pas plaire à tout le monde") pour finalement annoncer une liste insipide et pleine de contradictions. Je prends un simple exemple. Il commence son discours en disant qu'il a privilégié l'expérience. Je me dis "ok, ça c'est pour justifier Barthez à la place de Coupet", ce qui s'est avéré juste. Et 10 secondes après on apprend qu'il a retenu Ribéry, 0 sélections, à la place de Giuly...
D'un autre côté, on trouve Köbi Kuhn, fidèle à lui-même et à sa ligne directrice. Sobre, humble, n'offrant pas de passe-droit aux anciens, donnant sa confiance aux jeunes. J'aime beaucoup Hakan Yakin, mais je ne peux pas en vouloir à Köbi, tant je le trouve cohérent.
Et s'il faut vraiment qu'il y ait des déçus, c'est les cons comme moi qui ont un album Panini qui ressemble de moins en moins à ce que l'on va voir dans un mois.

Les réactions probables à ce post:

- "M'en fous, je fais ce que je veux! Et ceux qui sont pas contents ou qui veulent pas mettre les protège-tibia à l'entraînement, je les vire!" Raymond Domenech
- "Sélectionner? Pourquoi s'imposer un choix? Y a qu'à tous les acheter!" Roman Abrahmovitch
- "Pas besoin sélectionner! Organiser entraînement-iron man, et prendre survivants pour faire équipe." Vahid Halilhodzic
- "Yakin, Yakin...Ca fera toujours un étranger de moins dans cette équipe, reste à virer Behrami!" Christoph Blocher
- "Moi je les prends pour monter une équipe, tous ces joueurs non-sélectionnés! Faut pas gâcher!" Guy Roux

8 commentaires:

Maye-Linn a dit…

Perso, tant que y'a Wicky, j'me fiche du reste :-)))

Saint-Exupéry a dit…

Au risque de déchaîner les foudres du père de Julien :o). J'aurais bien aimé qu'il donne sa chance à un jeune au but...Au lieu de privilégier l'expérience...douteuse... de Zuberbühler.

bulle de savon a dit…

et moi je viens d'apprendre que cette année il y avait la coupe du monde !!!! chuis tombée des nues..

poulette a dit…

Moi qui n'y comprends rien au foot, effectivement, je dois admettre que ses précautions oratoires étaient un peu déroutantes : on aurait vraiement dit qu'il s'excusait par avance de ses choix, qu'il ne les assumait pas. Ca m'a semblé un peu maladroit

Jack a dit…

Très bons tes "commentaires", Julien ! Suis assez d'accord avec toi. S'il avait été certain que Yakin pouvait accepter sans broncher le rôle de remplaçant, il aurait fallu le prendre. Sinon, il a bien fait. J'ai lu un article incendiaire de Murat dans le "Heute" (le 20 Minuten de l'après-midi).

Julien a dit…

- Poulette: effectivement, Domenech n'assume pas ses choix. Il n'assume pas grand chose d'ailleurs. Il avait dit qu'il voulait construire l'avenir, qu'il ne comptait pas sur les "champions du monde" mais dès que les ennuis sont arrivés, il a accueilli à bras ouvert les Zidane, Thuram et Makélélé...
- Jack: si tu veux nous en dire un peu plus sur ce fameux articles, n'hésite pas, ma curiosité est attisée!

Ronaldo a dit…

Tou vois pour marquer lé bout il faut beaucoup dy travail do rigor

Julien a dit…

Futebol, c'est brazil, c'est bonheur, c'est plaisiou...